Comment reconnaître une infection fongique de l’ongle?

i Vous soupçonnez une infection fongique de l’ongle?

Si vous pensez avoir une infection fongique de l’ongle, nous vous conseillons de voir votre médecin afin qu’il établisse un juste diagnostic.

Autres affections des ongles

Traumatisme physique

Une des causes les plus courantes d’une blessure à l’ongle est un traumatisme physique. L’ongle est vulnérable et passible de nombreuses affections physiques étant donné qu’il entre souvent en contact avec des objets. On observe alors des ecchymoses au moindre choc et une accumulation de sang après une blessure, ce qui fait que l’ongle devient bleu foncé ou noir. Un traumatisme physique peut, dans certains cas, donner un point d’entrée à une infection fongique de l’ongle.

Psoriasis de l’ongle

On reconnaît le psoriasis à ses plaques écailleuses blanches ou roses sur la peau, ce qui en constitue le symptôme le plus courant. Les ongles aussi sont fréquemment touchés par le psoriasis. Un des signes du psoriasis de l’ongle consiste en de petites dépressions à la surface de l’ongle (ongle de la couturière) ou encore, le soulèvement de l’ongle. On peut souffrir à la fois d’un psoriasis de l’ongle et d’une infection fongique de l’ongle.

Le pied d’athlète

Le pied d’athlète est une infection fongique des pieds courante causée par le même genre de champignons qui infecte les ongles : le Trichophyton rubrum et le Trichophyton mentagrophytes. Le pied d’athlète peut toucher n’importe qui, mais il est plus fréquent chez les adolescents et les hommes adultes. L’environnement humide d’une semelle intérieure de soulier favorise la croissance et l’incubation du champignon responsable du pied d’athlète.

i Comment identifier le problème de vos ongles?

Il est important de bien identifier les divers problèmes qui peuvent affecter les ongles. Consultez votre médecin pour obtenir un bon diagnostic et débuter le bon traitement.

Causes et prévention

iUne infection fongique des ongles est-elle contagieuse?

Les infections fongiques, oui, sont contagieuses, mais il n’y a pas raison de paniquer. Les infections fongiques se répandent généralement de l’ongle à la peau et vice versa. Pour croître et se propager, de nombreux champignons, appelés dermatophytes, se nourrissent de la kératine, le matériau de base de la peau et des cheveux.

Une transmission accidentelle de personne à personne est plutôt rare, à moins de contacts intimes prolongés. Les champignons qui causent les infections fongiques des orteils sont très communs et difficiles à éviter complètement. Généralement, le système immunitaire des personnes saines les défendra contre l’infection et repoussera ces champignons même s’ils ont été en contact avec la peau ou l’ongle.

Trois raisons principales de traiter un ongle atteint d’un champignon

1

Souci esthétique

Une des raisons avancées par les patients qui recherchent un traitement par souci esthétique est le désir d’améliorer l’apparence de leurs ongles.

Cela est particulièrement vrai pour les ongles des mains, mais pendant l’été, les ongles d’orteils étant plus visibles, ils peuvent aussi être une cause d’inquiétude. Les champignons des ongles sont une source de gêne et certaines personnes vont jusqu’à cesser leurs activités de yoga ou de natation afin que les autres ne voient pas leurs ongles d’orteils.

2

Douleur et mobilité

Négligées, les infections fongiques des ongles peuvent occasionner des douleurs et des problèmes de mobilité. Cela peut survenir alors que les ongles s’épaississent par la progression de l’infection. Porter des souliers fermés, faire de l’exercice et rester debout peut devenir pénible. C’est la raison pour laquelle on recommande un traitement précoce avant que l’infection ne s’aggrave et ne se propage aux autres ongles d’orteils.

3

Récidive et transmission

Certes, les champignons d’ongles entraînent rarement de graves problèmes de santé, mais l’ongle peut devenir un réservoir fongique menant à des infections fongiques récurrentes. Les infections fongiques cutanées peuvent causer des fissures ou des fentes qui laissent les pieds plus vulnérables à des infections bactériennes secondaires.

Les personnes ayant un système immunitaire affaibli comme dans le cas du diabète ou la maladie vasculaire périphérique sont plus susceptibles de faire des infections fongiques, mais aussi d’autres infections secondaires qui en découlent, comme la cellulite.

Les infections fongiques de l’ongle peuvent se transmettre d’une personne à une autre à la maison, ainsi que dans des lieux à risque plus élevé comme les vestiaires et les piscines publiques. On peut limiter le risque de transmettre l’infection à d’autres en traitant son infection fongique et en évitant de les y exposer en marchant pieds nus.