Dans certains cas, une simple inspection visuelle par le médecin permettra de poser un diagnostic précis. Parfois, il sera nécessaire de passer certains tests pour une confirmation de diagnostic. À cette fin, une coupure d’ongle est envoyée au laboratoire. Habituellement, il est possible de rapidement faire un test au KOH (hydroxyde de potassium).

Bien qu’on estime que 50 % des apparences anormales de l’ongle puissent être mises au compte d’une infection fongique, il est important d’écarter la possibilité d’autres conditions comme le psoriasis, le lichen plan, l’eczéma, ou un simple traumatisme de l’ongle.

i Comment diagnostiquer une infection fongique de l’ongle?

Questionnez votre médecin sur les façons de gérer ce problème et sur les modifications du style de vie à faire pour faciliter le traitement.

Trouvez une clinique près de vous et prenez rendez-vous maintenant

Recherche

Entrer un code postal valide

Aucun contenu disponible

Propulsé par les Pages Jaunes
Données fournies par les Pages Jaunes